deux bébés en crèche

La crèche privée

Les listes d’attente en crèche publique sont souvent longues, et de nombreux parents se tournent vers des structures privées pour faire garder leurs enfants de leurs 2 mois à leurs trois ans. Quelles sont les différences de fonctionnement et de coût entre les crèches publiques et privées ? Quels avantages peuvent présenter les établissements privés pour votre enfant et pour votre organisation familiale ? Les p’tits Babadins vous dit tout sur les différents types de crèches privées et leurs spécificités.

Qu’est-ce qu’une crèche privée ?

Alors que la crèche publique est gérée par une collectivité territoriale (souvent une commune), la crèche privée est une structure d’accueil du jeune enfant gérée par un organisme indépendant de l’état : ce peut être une société, une ou plusieurs entreprises, ou encore une association.

Les différents types de crèches privées

Selon leur mode d’administration et leur fonctionnement, on distingue plusieurs types de crèches privées :

La micro-crèche

La micro-crèche privée est une structure d’accueil collectif pour les enfants de moins de 3 ans, dont la capacité d’accueil est limitée à 10 places (11 dans certaines conditions).

Les crèches d’entreprise

Les crèches d’entreprises et crèches inter-entreprises offrent des places réservées aux enfants du personnel d’un ou de plusieurs employeurs.

Le plus souvent, ce n’est pas l’entreprise elle-même qui administre la structure, mais une société extérieure spécialisée auprès de laquelle l’entreprise réserve pour ses salariés des places, appelées « berceaux d’entreprise ».

Les crèches collectives privées

Les crèches collectives privées sont des crèches gérées par un organisme privé. Leur capacité d’accueil peut aller jusqu’à 60 enfants.

Les crèches associatives

Une crèche associative est un établissement loi de 1901 à but non lucratif : le plus souvent, il s’agit de crèches parentales, c’est-à-dire gérées par les parents eux-mêmes, regroupés en association. Souvent créée par les parents d’un même quartier pour pallier le manque de places en crèche municipale, la crèche associative propose les mêmes prestations qu’une crèche publique. Le nombre d’enfants y est limité à 25.

Points communs entre crèche privée et crèche publique

Les crèches privées sont soumises aux mêmes réglementations et normes de sécurité que les crèches publiques : elles peuvent exister à condition de bénéficier de l’autorisation du Conseil Général et fonctionnent sous l’autorité de la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

Le taux d’encadrement, c’est-à-dire le nombre minimum de professionnels devant être présents en fonction du nombre d’enfants,y est fixé selon une réglementation nationale, avec une capacité d’accueil qui varie selon le type de structure.

Les crèches privées partagent aussi avec les structures publiques une vocation plurielle :

Pourquoi choisir une crèche privée ?

Le mode de garde en crèche présente de nombreux avantages, dans une structure privée comme publique. L’enfant y est encadré par une équipe pluridisciplinaire, évolue dans des locaux adaptés et se voit proposer de nombreuses activités d’éveil. Il fait l’apprentissage en douceur de la vie en collectivité.

Dans une crèche privée, d’autres avantages sont à noter :

  • Les inscriptions facilitées
  • Une accessibilité toute l’année
  • Des horaires parfois plus larges que les horaires habituels de travail
  • Des projets pédagogiques particuliers

Les crèches privées constituent une alternative intéressante aux crèches publiques, dont les places sont limitées et dans lesquelles il est donc souvent difficile d’inscrire ses enfants.

Certaines structures privées sont aussi délibérément choisies par les parents pour les services qu’elles offrent ou pour leurs approches pédagogiques :

  • Accueil personnalisé et effectifs réduits en micro-crèches privées
  • Approche pédagogique Montessori
  • Crèches inclusives (accueil des enfants avec et sans troubles du neurodéveloppement)
  • crèches offrant un espace multisensoriel Snoezelen
  • Crèche bilingue
  • Multi-accueil
  • Horaires décalés
  • Alimentation biologique

Parmi d’autres services et approches que peuvent rechercher les parents pour la garde de leur jeune enfant.

Tarif crèche privée

Les crèches privées peuvent être ou non financées directement par la CAF, dans le cadre du système de la PSU (Prestation de service unique).

Lorsqu’elles le sont, les familles bénéficient d’un tarif réduit calculé en fonction de leurs revenus.

Lorsque les crèches privées ne sont pas financées par la CAF, ce sont les familles qui reçoivent directement l’aide dans le cadre du CMG structure (Complément de libre choix du mode de garde structure), le dispositif d’aides financières à la garde d’enfants de la CAF et de la MSA. C’est le cas dans les micro-crèches.

Le montant du CMG est calculé en fonction de vos ressources, du nombre d’enfants accueillis et de leur âge, ainsi que nombre d’heures d’accueil dans la structure.

Un minimum de 15 % des frais de garde reste à votre charge.

Vous recherchez une micro-crèche en milieu rural ou urbain ? Les p’tits Babadins est un réseau de crèches privées présent partout en France. Contactez-nous pour toute demande d’information ou d’inscription dans l’une de nos structures (modalités inscription crèche privée, etc.).

En savoir plus

Sur le statut des crèches privées (définition crèche privée, différentes catégories de crèches)

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *